Construction en 10 mois d’un siège social sur 4.000 m²

Construction en 10 mois d’un siège social sur 4.000 m²

edit

Mi-mai 2017, RFR, entreprise générale du bâtiment spécialisée dans les travaux du secteur tertiaire, démarre la construction du siège social d’une PME, sur un terrain de 4.000 m², dans la commune de Gémenos (13420). La réalisation comprend 1200 m² d’entrepôt et de deux fois 400 m² de bureaux.

Construit à flanc de colline, le projet prévoit que l’ouvrage, moderne et respectueux de son environnement, soit de type semi-industrialisé, avec une structure porteuse, une charpente métallique et une couverture en bacs aciers étanches et isolés conformes à la RT 2012.
L’enveloppe du bâtiment est en bardage double peau pour la zone entrepôt et en caissettes isolantes de façades pour la zone bureaux.
Son aménagement intérieur, comme extérieur, est conçu pour être agréable à vivre au quotidien, tout en étant entièrement fonctionnel.

Voici un rapide aperçu des douze étapes fondamentales qui ont égrené la construction du site en un temps record : dix mois. Dix mois d’intervention de tous les corps d’état pour préparer le terrain et faire surgir de terre un nouveau siège social.
Dans cet article, ce sont les quatre premiers mois qui sont couverts. La suite du projet est à lire dans un prochain article.

Etape 1 - Préparation du terrain de 4000 m².

Chantier RFR - Gémenos

Sur une parcelle de 4.000 m², le projet de bâtiment occupe la place d’une maison traditionnelle de 80 m², d’une piscine et de hangars attenants, tous voués à la démolition.

Les maîtres mots de RFR : qualité, organisation et respect des délais.

Etape 2 - Evacuation de plus de 1.530 m3 de terre et préparation de la plateforme.

Dix jours après le démarrage du chantier, les terres et les gravats sont évacués du site. Place à la préparation de la plateforme, à l’implantation du futur bâtiment et à la réalisation des repères pour démarrer les fondations.
Chantier de Gémenos - RFR

Lors de la démolition des existants et de la mise en œuvre de l’excavation, le tri des matériaux a été effectué dans le cadre de notre charte chantier, visant notamment au respect de l’environnement du site à flanc de colline.
Ce sont au final, plus de 1.530 m3 de terre qui ont été évacués.

La préparation de la plateforme consiste à régler l’altimétrie de celle-ci en descendant de quelques dizaines de centimètres le niveau NGF du sol. Puis, il s’agit de mettre en place un tout venant servant de support, pour mieux recevoir les matériaux composant les fondations et l’infrastructure.

Les repères d’implantation du bâtiment, positionnés par un géomètre expert, permettent au chef de chantier de contrôler sa propre implantation à l’aide d’une technique appelée ‘’chaises’’. Ceci facilite la délimitation des angles du futur bâtiment.

Les positions des chaises d’implantation, reportées sur le plan, tiennent compte du terrassement et surtout de la circulation sur le chantier. Ces chaises sont positionnées à environ trois mètres des fouilles à réaliser de façon à ce qu’elles restent en place jusqu’à la fin des travaux.

Etape 3 - A 20 jours du démarrage du chantier, la plateforme prend déjà ses marques.

Chantier de Gémenos DFD - RFR

Début juillet, plus de 4.000 m² ont été préparés, nivelés et aplanis pour recevoir une couche de tout venant. Laquelle a été, par la suite, compactée pour satisfaire aux futurs essais à la plaque. Elle recevra sur les zones bureaux et entrepôt, un dallage béton avec une spécificité de surcharge de deux tonnes pour l’entrepôt.

Aux abords du bâtiment, elle doit accueillir une couche d’enrobé à chaud pour les voiries comprenant des places de parking salariés et visiteurs, ainsi qu’une aire de retournement poids lourds pour les livraisons.

Les excavations des massifs de fondations permettent de soutenir le bâtiment, sur lesquelles nous scellons les platines métalliques nécessaires à l’accrochage et au montage de la structure pour le charpentier.

Au cours de cette première étape, un béton dit ‘’de propreté’’ est coulé en fond de fouilles au niveau du bon sol : il doit assurer une assise saine à la cage d’armature du massif de fondation. Il assure le respect du niveau altimétrique auquel devront satisfaire les embases des platines du charpentier afin de ne pas avoir de différence de hauteur par la suite.

Etape 4 - Plusieurs tonnes d’acier pour former la structure du bâtiment de 4000 m².

Chantier DFD à Gémenos - J30

La préparation de la plateforme est terminée.
A mi-juillet, le chantier passe à la vitesse supérieure.

Tous les massifs de fondations ont été réalisés pour la zone bureau et pour la zone entrepôt dans un délai en adéquation parfaite avec le planning imposé.

Les platines, support des éléments métalliques de structure du bâtiment fournis par le charpentier, sont prêtes et les livraisons sont en cours. Mises en place par le gros œuvre lors du coulage des massifs de fondations, elles doivent respecter une planéité et une altimétrie parfaites.

Plusieurs tonnes d’acier viennent former la structure du bâtiment de 4.000 m² avec une façade qui sera composée de panneaux sandwichs micro nervurés pour les bureaux et d’un bardage double peau à âme isolante pour l’entrepôt. Elle recevra, pour la couverture, un système en bacs secs étanchés avec isolation sur la zone bureau et la zone entrepôt.

En périphérie du bâtiment, le gros œuvre démarre les murs de clôtures composés de semelles filantes et d’un muret agglos de soixante centimètres de hauteur. Celui-ci sera surplombé de panneaux grillagés à maille rigide de couleur grise. Le détail et la finesse dans le choix des matériaux et des couleurs permettent une intégration parfaite du bâtiment dans son environnement, à flanc de colline.

Etape 5 - Place à la structure métallique de la zone bureaux.

Un mois plus tard, la structure métallique de la zone bureau est achevée.
Elle est composée de poteaux principaux et de travées à grande portée surdimensionnée pour éviter que des poteaux de reprises en partie basse ne se retrouvent en plein centre des circulations. Elle bénéficie d’une couverture isolée étanchée mise en place sur des bacs secs.

Les murs périphériques de clôture prennent de la hauteur et la plateforme est entièrement achevée.
Dès la rentrée, les réseaux sous dallage et les premières tranchées sont prévus.
Nos équipes s’attaquent également à l’imposante structure de l’entrepôt.

La suite dans un prochain article.

Contactez-nous